Compagnie Les Freckles

Av. Louis Ruchonnet 27

1003 Lausanne

© 2019 par Freckles - Tous droits réservés 

Pauline et Juliet ont quatorze ans lorsqu’elles se rencontrent. Honora, la mère de Pauline, en a trente-six. Pauline ne parle pas beaucoup, découpe dans des magazines parce que ça lui plaît et ne trouve plus les bons mots pour parler à sa mère… ou est-ce le contraire ? Juliet parle sans arrêt, fait de chaque moment une exception, écoute beaucoup de musique et écrit des histoires qui résonnent en Pauline…

Pauline et Juliet sont deux ados, comme on dit. Elles entrent en lutte, comme on dit aussi, en lutte contre le monde qu’on leur propose. Le monde des adultes c’est celui d’Honora, la mère de Pauline mais aussi celui de l’école, de la santé équilibrée et de la performance dans tout. Elles s’y ennuient : il n’est pas assez grand, il n’est pas assez fou, il est médiocre et tiède et manque cruellement d’absolu. Pauline et Juliet s’en moquent et créent le leur : un monde céleste, un royaume délirant et puissant qui prend la forme de leurs fantasmes et sur lequel elles règnent en démiurges omnipotentes.

Tandis que leur monde se dilate et grandi celui d’Honora, celui de la mère, devient une menace. Dans ce combat entre contraintes et rêves, entre tiédeur et  fièvre, entre réalité et espoirs, entre adolescence et adultes qui l’emportera ? 

Très librement inspiré du cas Parker-Hulme, fait divers néo-zélandais des années 50, ce spectacle tient surtout à aborder l’adolescence par son exaltation et son désir d’absolu qui peut aussi bien l’entraîner dans du sublime que dans des excès monstrueux. Le récit véritable des vies de Pauline Parker et Juliet Hulme se trouve déplacé ici, à notre époque et emprunte nos outils contemporains, donnant à leur histoire une lecture universelle des nœuds parfois tragiques qui se jouent à ces âges. En faisant écho à cette tragédie issue de la moitié du XXème siècle nous cherchons à réfléchir sur la tension qui se joue entre des êtres en constructions, leurs colères et leurs espoirs et la société dans laquelle ils évoluent.

Le spectacle souhaiterait particulièrement toucher un public d’adolescents (trop rares dans les théâtres) aux côtés de leurs aînés à travers cette thématique qui tente de réfléchir sur un dialogue intergénérationnel parfois devenu impossible. 

Cette pièce souhaite aborder le thème du désir d’absolu adolescent en s’enracinant dans un fait divers exceptionnel : deux jeunes filles, bien sous tout rapport, commettent le pire et l’irréparable lorsque le réel se heurte au monde qu’elles se sont façonné. L’histoire de Pauline et Juliet permet l’élaboration d’un univers onirique d’une grande liberté
qui se brise contre l’âpreté de leur quotidien et la violence de leur crime. C’est une matière de création en or pour nous. 

Ce spectacle se veut beau : car ces deux jeunes filles sont empruntes d’une poésie et d’une créativité en ébullition permanente. Ce spectacle se veut vivant : la jeunesse doit envahir le plateau par l’exaltation des corps,  leur désir, leurs mutations, leurs énergies, leurs défauts et leurs beautés. 

Nous allons raconter une amitié adolescente qui souhaite se soustraire aux contingences du réel, s’en détacher jusqu’à l’élimination de celle qui incarne cette réalité : la mère de Pauline, Honora. Cette histoire est dure et emprunte de violence. L’écriture sera directe et sans ambages, empruntant les codes et la langue actuelle des ados connectés qui s’envoient 40 snaps par minute, mais plus le récit se resserra plus le lyrisme s’emparera des mots. La violence physique, quant à elle, sera traitée à travers le prisme de nos deux créatures : commençant dans une âpreté réaliste elle deviendra une violence sublimée par un filtre glamour lissant et brillant comme sorti d’Instagram. 

TEXTE ET MISE EN SCENE

Sophie Pasquet Racine

SCENOGRAPHIE & DESIGN

Emilie Triolo

Clémentine Henrion

MUSIQUES ORIGINALES

Jean-Sam Racine

AVEC

Laure Aubert

Selvi Pürro

Carine Barbey

Anne-Sophie Rohr Cettou

Sébastien Ribaux

AVEC

LUMIERES

David Baumgartner

VIDEOS HOLOGRAMMES

Compàz

COSTUMES

Scilla Illardo

Sophie Pasquet Racine

Anne-Sophie Rohr Cettou

LA COMPAGNIE