Compagnie Les Freckles

Av. Louis Ruchonnet 27

1003 Lausanne

© 2019 par Freckles - Tous droits réservés 

©Carole Parodi
 

Le monde dans M.O.I. est un monde dans lequel la problématique de la survie de l'humanité (d'un point de vue écologique, politique et territorial) est poussée à son paroxysme : l'enjeu principal est la nécessité vitale du témoignage, de la transmission de l'Histoire et de ses savoirs qui permettent à l'humanité de se perpétuée.

Par son univers post-apocalyptique, et la liberté d'invention qu'il permet, M.O.I. est pour nous un fantastique terreau de création. En le portant à la scène, ce monde nous ouvre un champ de réflexion vaste et intarrissable.


VIVRE SUR TERRE

Cela nous paraît acquis alors que l'impact des activités humaines met de plus en plus en péril sa pérennité. Comment la vie serait-elle possible pour des milliards d'êtres humains sur une terre qui serait réduite à ne pouvoir en accueillir plus que quelques millions ? Qui seraient les survivants ? Quelle place pour l'idée même d'individu ?


ECRIRE POUR QUI, POURQUOI ?

Nous vivons une ére qui se nourrit d'images. La forme écrite est fragilisée et parfois menacée. L'écriture cursive est remise en question dans certains systèmes éducatifs en Europe et outre-Atlantique... Des débats naissent autour de cette question : la réflexion et la pensée intime se contruisent-elles grâce au chemin, intélectuel puis physique, que produit l'écriture ou peuvent-elles se suffire de la seule perception de l'image ? Or, les attentats parisiens de 2015 ont montré à quel point les gens ont eu besoin des mots à travers la pluie de lettres, de témoignages écrits parus dans les journaux ou sur les réseaux sociaux. Supplantant toute photographie des drames, les mots ont alors retrouvé, le temps d'une tragédie, leur rôle de sculpteurs de la pensée.

LE SACRIFICE COMME CONSTRUCTION SOCIALE

M.O.I. pose la question de la préservation de l'espace vital d'une société par le sacrifice d'une partie de ses semblables. Comment ignorer le risque qu'un espace limité sur la planète induirait la prévalence de l'instinct de survie sur les valeurs humaines.

Dans cette optique, notre choix s'est porté sur des artistes aux savoir-faires permettant d'apporter une atmosphère de fable de science-fiction à ces thématiques graves.

M.O.I